En juin 2015, deux vidéos filmées en caméra cachée dans des abattoirs sont publiées par l’association de protection animale L214. Ces images dévoilent le réel traitement des animaux dans les abattoirs et le non-respect de la règlementation en vigueur (article L214 du code rural) avec de nombreux actes de maltraitance. Ces dernières années, ces scandales et ces vidéos choquantes se multiplient, ce qui entraîne une remise en question de notre mode d’alimentation.
Le « végétarisme » est un mode d’alimentation excluant la consommation de toute chair animale (viande et poisson) : il se développe de plus en plus, principalement par soucis « d’éthique », c’est-à-dire selon l’ensemble des principaux moraux qui dictent notre conduite. En revanche, le développement de ce mode d’alimentation peut également être lié à un « effet de mode », qui est un phénomène poussant les personnes à adopter un comportement similaire. Ce phénomène peut être influencé par différents facteurs comme les médias ou l’identification à une ou plusieurs personnes ou être spontané.
Nous pouvons donc nous poser cette question : « le développement du végétarisme dans le monde : simple effet de mode ou réel soucis d’éthique ? ». Pour y répondre, nous allons dans un premier temps nous intéresser au développement du végétarisme, selon les époques, les territoires et les populations. Puis, nous allons nous interroger sur le lien potentiel entre le végétarisme et un effet de mode. Enfin, le végétarisme est un phénomène durable lié à un souci d’éthique.

Publicités